Maison à énergie solaire dans le Maine, États-Unis

Mottram Architecture crée une maison à énergie solaire dans le Maine avec un bardage Thermory

En 2014, le constructeur Patrice Cappelletti a eu la vision d'acheter une parcelle de terrain à la périphérie de la plus grande ville du Maine, Portland, pour un nouveau type de développement résidentiel ; un type qui redonne à la terre ce qu'il prend.

Maintenant achevé, le projet se compose de cinq maisons, chacune sur 6 000 m2 de terrain, une sorte de « communauté solaire » conçue par Emily Mottram de la société locale Mottram Architecture avec Cappelletti et l’architecte paysagiste Kerry Lewis. L’équipe, composée uniquement de femmes, a créé un prototype de logement américain dans une optique de durabilité, avec une collection de maisons à haute performance sur 10 hectares, la moitié arrière du développement étant une zone de conservation du territoire avec des sentiers. Situé dans la zone aisée de Cumberland, ce concept est l’idée de l’entreprise Live Solar Maine de Mottram et Cappelletti.

Chacune des cinq maisons est conçue différemment, en fonction des besoins des clients, et la cinquième (et dernière) est revêtue d’un bardage Thermory en gris, après que Mottram a découvert le produit nordique chez un fournisseur local. Elle aurait aimé le connaître plus tôt, se rappelant sa facilité d’utilisation, ses performances et son aspect général. « Il se trouve que Thermory est disponible à notre scierie locale, ce qui est le meilleur des scenarios pour nous. Nous essayons d’acheter localement chaque fois que nous le pouvons, » explique-t-elle, en précisant que l’installation a été un jeu d’enfant car les planches sont vendues pré-peintes. Les planches Thermory sont naturellement résistantes aux insectes et au pourrissement car elles sont thermo-traitées – une solution idéale pour les hivers glacials et les étés chauds du Maine.

Sur le plan de la construction, la maison est dotée de murs à double paroi d’une épaisseur de 25 centimètres (10 pouces), d’une isolation en cellulose et de mini-splits sans conduit pour la climatisation et le chauffage, qui sont environ trois fois plus efficaces que les conduites standards, selon Mottram. « C’est une maison super isolée, à faible teneur en produits chimiques et à haute performance. Elle produit une tonne d’énergie car elle principalement exposée au sud pour tirer pleinement profit de la lumière et de l’énergie qu’elle produit, » dit-elle. La maison entièrement électrique, équipée d’une pompe de puits et d’un réservoir sous pression, est également alimentée par 24 panneaux solaires sur le toit du garage et par 2 batteries de secours Enphase.

Le résultat est une résidence de deux étages, à pignon, de 185 mètres carrés (2 000 pieds carrés), avec trois chambres à coucher, deux salles de bains et demie, et un garage détaché avec un espace de vie supplémentaire. Le volume séparé est couvert de bardeaux de pin peints, assortis au gris foncé Thermory de la maison principale.

Pour les quatre autres maisons, la première a un bardage en fibrociment Hardie, la deuxième un bardage en bois LP SmartSide, la troisième des planches naturelles peintes, et la quatrième un bardage en vinyle et des bardeaux naturels. Hormis les différences d’extérieur et de configuration, toutes les maisons sont conçues autour d’une connexion intérieur-extérieur. Aucune maison ne donne sur l’autre, mais au contraire, de grandes fenêtres encadrent les vues sur les douces interventions paysagères de Lewis. Il y a des plantes indigènes pour donner une impression de spontanéité et d’authenticité, au lieu de grandes étendues d’herbe, des monocultures qui inhibent la biodiversité. Pour cette cinquième maison en particulier, il y a des fenêtres coulissantes européennes à triple vitrage et des fenêtres oscillo-battantes européennes à triple vitrage.

En entrant par un porche enveloppant, l’intérieur est à la fois moderne et classique, avec des appuis de fenêtre en bois naturel, un plancher en bois de caryer et des carreaux en pierre bleue dans l’entrée et le débarras pour les chaussures. Les murs et les meubles de rangement sont dans des tons froids gris, bleus et blancs, avec des panneaux de lambris blancs au plafond pour donner une touche scandinave. « C’est un mélange entre les matériaux locaux, le design moderne », explique Mottram, notant qu’il y a également des chevrons traditionnels apparents en pruche du Canada et des fenêtres vintage récupérées placées à l’intérieur pour transférer la lumière entre les espaces.

Mes projets

Avoir une question? Envoyez-nous une demande!

Envoyer