Gartnerlien I

Residential development thermo-pine cladding

Bardage Mélangé & Assorti qui embrasse son environnement

Le cabinet norvégien TAG Arkitekter a réalisé un trio d'immeubles d'habitation à la périphérie de Bergen, chacun étant revêtu de minces planches verticales Thermory en pin, conçues pour rappeler les conifères environnants. Le projet, connu sous le nom de Gartnerlien, a été achevé l'hiver dernier en 2020 en collaboration avec le promoteur Bonava.

Situé à environ 20 minutes de route au sud de la ville norvégienne, à Sandslimarka, le projet comprend trois bâtiments de cinq étages érigés à flanc de colline sur un vaste terrain vallonné. Des chemins et des routes serpentent autour du complexe, avec plusieurs entrées à différentes hauteurs, tandis que les parkings sont situés sous terre.

« Le site présente différentes hauteurs de terrain et une dense forêt de pins », a déclaré dans une interview Birthe Maria Ervik, l’architecte du projet de TAG Arkitekter. « Notre concept était de jouer avec la verticalité et la matérialité des arbres sur le site. Nous avons donc introduit l’idée d’un bardage vertical en pin thermo. »

Le bardage Thermory recouvre verticalement les trois bâtiments afin de souligner la hauteur des structures et d’attirer l’attention sur la taille des pins. Les garde-corps extérieurs des terrasses et des cloisons sont également dotés de persiennes étroites et verticales. Les fenêtres des appartements sont également relativement hautes et s’étendent presque du sol au plafond, offrant ainsi des vues sur la forêt et le jardin commun central de Gartnerlien. TAG Arkitekter a conçu plusieurs autres bâtiments résidentiels en Europe, et le studio a d’abord travaillé avec des planches Thermory pour une maison à Nordås, également au sud de Bergen.

Lors du choix du type et de la taille du produit Thermory pour Gartnerlien, TAG Arkitekter a travaillé avec le fournisseur Moelven. « J’aime à la fois la couleur chaude, naturelle et la surface lisse de ce produit », a déclaré Ervik. L’équipe a finalement opté pour des planches de pin Thermory placées selon une disposition étroite pour ressembler au style de bardage traditionnel norvégien appelé « tømmermannskledning », ou panneaux de charpentier. Différentes largeurs de planches accentuent également les différents détails. « Pour toutes les parties où nous voulions souligner la verticalité entre les fenêtres, nous avons utilisé une largeur de planches encore plus étroite, que vous pouvez voir sur les façades », a-t-elle ajouté. « Pour les murs qui isolent les balcons, nous avons utilisé un autre type de bardage afin d’obtenir une surface plus lisse pour les résidents et ainsi d’opérer un décalage dans le bardage et de découper quelques ouvertures dans l’ensemble du volume. »

Les trois bâtiments résidentiels, connus comme A, B et C, sont disposés avec A et C en face l’un de l’autre. Ils sont de taille similaire, avec de grands patios privés pour les appartements. Le bâtiment B se situe entre les deux et est légèrement plus étroit et plus long. Une combinaison d’appartements d’une, deux et trois chambres à coucher est proposée dans les bâtiments. Les intérieurs à Sandslimarka présentent des sols en bois clair et des murs en vert et blanc. La plupart des cuisines ont des comptoirs en forme de U pour maximiser le stockage et l’efficacité. « Pour les deux premiers bâtiments (A et B), Bonava voulait de grands appartements avec de grands balcons privés pour tout le monde, pour le troisième bâtiment (C), il s’agit davantage d’un mélange de tailles », a déclaré Ervik. Les trois structures sont reliées par des allées extérieures en brique rouge, choisies pour contraster avec la verdure environnante et les planches de bois naturel des extérieurs. « Cela va vraiment bien avec le vert des plantes et le bois naturel », a ajouté Ervik.

Le développement immobilier est complété par des zones herbeuses, des pins et un square ouvert au milieu avec un bâtiment commun, avec un bardage à chevauchement, que tous les résidents peuvent utiliser. La structure communale est calquée sur une orangerie – un bâtiment du XVIIe siècle construit sur le terrain de résidences seigneuriales où des arbres fruitiers en pot y étaient placés pour être protégés pendant les mois d’hiver. Semblables à une grande serre ou à une véranda, les orangeries sont originaires d’Europe avec les jardins Renaissance des villas italiennes. Dans le projet de TAG Arkitekter, l’orangerie est un lieu où les locataires peuvent organiser des rassemblements. « L’idée est que les résidents puissent utiliser cet espace pour des événements tels que des anniversaires, des clubs de lecture ou d’autres rassemblements », a déclaré Ervik. « Ils peuvent également l’utiliser comme un lieu de plantation, il y a donc un accès à l’eau et au drainage à l’intérieur comme à l’extérieur. » En hiver, cela peut être un endroit pour conserver les plantes d’extérieur à l’intérieur, à l’écart du climat rigoureux de la Norvège, comme une serre, en fait.

Photos : Veronika Stuksrud

Mes projets

Avoir une question? Envoyez-nous une demande!

Envoyer