Le bois est-il durable?

Avec une connaissance grandissante du public sur le côté respectueux de l’environnement de divers matériaux bruts, les entreprises de toutes tailles sont soumises à une pression croissante pour démontrer que leurs produits et leurs processus de fabrication sont aussi respectueux de l’environnement que possible. Autrement dit, un comportement collectif responsable n’est plus une option – c’est une nécessité.

Il existe de nombreux matériaux disponibles pour des projets de construction. Chacun d’eux possède ses avantages et ses inconvénients, mais aucun d’eux ne peut prétendre combiner l’utilité, la disponibilité et la durabilité aussi bien que le bois. Ici, nous explorerons certains avantages que le bois met sur la table en matière de protection de l’environnement…

Le bois est renouvelable et recyclable

Comparé aux matériaux de construction concurrentiels tels que le métal, le plastique, la pierre et le béton, le bois présente une série d’avantages – le principal étant d’être une ressource renouvelable – en tant que produit naturel, les approvisionnements en bois peuvent être renouvelés en plantant de nouveaux arbres et en gérant les forêts de façon durable. Chez Thermory, nous nous efforçons de contribuer à la gestion durable des forêts, et un fort mouvement est présent dans ce domaine chez de nombreux producteurs de bois. Quand il arrive en fin d’utilisation en tant que matériau de construction, le bois peut aussi être réutilisé, recyclé ou décyclé (downcycled).

Le bois a un impact environnemental plus faible que ses alternatives

Les émissions de carbone issues de la production du bois sont inférieures à 100 kg de CO2 pour 1 000 kg de matériau produit, comparé à plus de 300 kg pour la brique et plus de 2 000 kg pour l’acier. De plus, des études mondiales portant sur l’évaluation du cycle de vie des matériaux de construction ont révélé que le bois cause moins de dommages en termes de pollution de l’air et de l’eau, de déchets solides et d’utilisation de l’énergie et des ressources écologiques. L’énergie grise dépensée pendant la durée de vie du bois – la quantité d’énergie consommée dans le processus de production – est plus de trois fois moins importante que de l’acier, le plastique et le béton, qui par ailleurs nécessitent plus d’efforts et de ressources pour être éliminés à la fin de leur durée d’utilité. Les sous-produits du bois tels que l’écorce et les copeaux peuvent également être utilisés comme biocarburant, compensant ainsi l’énergie dépensée au cours du processus de production.

Il est biodégradable

La bois qui a été utilisé en construction peut encore être broyé et réutilisé pour d’autres projets de construction ou d’amélioration de l’habitat. Même quand il atteint la fin ultime de son cycle de vie, le bois ne nécessite pas de traitement particulier pour restituer ses éléments nutritifs à la terre – s’il est placé dans les conditions adaptées, il se décompose lui-même tout naturellement, ce qui le rend également parfait pour le compostage. En revanche, le plastique peut prendre jusqu’à 1 000 ans pour se décomposer, et le recyclage ou le décyclage de l’acier et du béton exigent des quantités d’énergie considérables – même si elles sont moins importantes que pour leur production à neuf à partir de matériaux vierges.

Les arbres absorbent du dioxyde de carbone, et le bois le retient

Un arbre en bois dur ordinaire, tel que l’aulne ou l’acajou, absorbera environ 22 kg de CO2 de l’atmosphère par an, ainsi que d’autres gaz polluants dont les oxydes d’azote, l’ammoniac et le dioxyde de soufre. Ce qui est vraiment extraordinaire, c’est qu’une fois que l’arbre a été transformé en bois pour être utilisé comme matériau de construction, il enferme le dioxyde de carbone pendant toute la durée de son utilisation, ce qui peut aller de quelques dizaines d’années à des centaines d’années.

Le bois permet d’obtenir plus facilement une certification de développement durable

Quand on travaille avec des exigences réglementaires contraignantes en matière de développement durable, le bois est le matériau de construction idéal, tout simplement en raison de ses avantages, mentionnés dans cet article. Cela peut être utile quand il s’agit d’obtenir des autorisations pour un projet. Les qualités de polyvalence et de durabilité du bois peuvent grandement faciliter l’obtention d’une certification tierce. Le fait de se conformer à des normes reconnues dans le développement durable peut donner une image publique positive du projet de construction – et dans certains cas cela peut faire la différence, dans un premier temps, entre l’obtention d’un contrat ou non.

La raison pour laquelle nous nous passionnons tellement pour ce matériau solide, élégant et naturel tient en grande partie au fait que ses avantages parlent d’eux-mêmes quand il s’agit de développement durable. Étant donné que le processus de traitement thermique spécialisé de Thermory ne nécessite aucun procédé chimique, notre bois est extrêmement durable et offre une force et une stabilité qui résistent à l’épreuve du temps. Le bois est un magnifique matériau de construction – et parallèlement à sa polyvalence, son esthétique et ses propriétés isolantes, les avantages environnementaux qu’il a sur ses alternatives ne font que renforcer cette affirmation.